Ca va fermer !

* Université sous perspectives négatives : pas de salaire.

Quand la fac de Caen refuse de payer les moniteurs étudiants au mois de février :
LEs personnels ont appris jeudi dernier que les contractuels étudiants travaillant à la BU de l'Université de Caen ne seraient pas payé au mois de Février et qu’à partir de ce mois tout serait décalé : Février en Mars, Mars en Avril. Cela fait suite à un audit financier au mois de Novembre et une menace de mise sous tutelle que le CA a réussi à éviter. Les contractuels étudiants sont ainsi les variables d'ajustement ... Sur cette situation, aucun mot de la direction, que ce soit de la direction de la BU comme de la direction générale de l'Université et ce sont les personnels de la BU qui ont dû apprendre cela aux moniteurs.
Dans un mail le directeur de la BU s'inquiète de cette situation et demande à ce que la situation soit réglée au plus vite, pour, explique-t-il "éviter tous mouvements sociaux, dont tout le monde se passerait bien". 


* Pas de rétribution pour les formateurs à Versailles ?

Les professeurs documentalistes formateurs s’inquiètent du paiement de leurs actions de formation dans l’académie de Versailles.

Si vous êtes correspondants de bassin, membres des GEP ou des TRAAM, ou encore formateur DAFPA. Sachez que depuis le 1er septembre 2011, dans l'académie de Versailles (et peut être dans d'autres) il n'y a plus de ligne budgétaire pour payer des vacations ( résultat de la transformation des fameuses HSE auxquelles les documentalistes n’ont pas droit et transformées en vacations).

Voilà on leur dit maintenant. La rentrée c’est loin tout de même...



* Formation des enseignants : loi en vue (et en force ?) pour un CAPES par compétences ?

A quelques mois de la présidentielle il faut visiblement faire passer des choses en vitesse. Une pro­po­si­tion de loi (PPL) visant à modi­fier cer­tains aspects de la for­ma­tion des ensei­gnants, dépo­sée par le député UMP Jacques Grosperrin, sus­cite un tollé dans le monde éduca­tif, plu­sieurs orga­ni­sa­tions appe­lant les par­le­men­taires à ne pas la voter.

Déposée le 10 jan­vier, cette PPL va être exa­mi­née le 8 février en séance plé­nière par l'Assemblée natio­nale, sur déci­sion du gou­ver­ne­ment et en pro­cé­dure accé­lé­rée, et avant cela mer­credi 1er février en com­mis­sion des Affaires cultu­relles et de l'Education.
Le texte ini­tial rem­place dans le code de l'éducation la for­mule "la for­ma­tion des maîtres est assu­rée par les IUFM" par "elle est assu­rée notam­ment par les uni­ver­si­tés". Et il sub­sti­tue au cahier des charges de for­ma­tion un "réfé­ren­tiel de compétences".
En gros il s’agit surtout d’assurer un marché privé de la formation des enseignants, et, redoutent les syndicats, de voir créées des prépa privées.

C’est la FCPE qui est la plus claire : il y a "deux effets inac­cep­tables: rendre pos­sible la for­ma­tion des futurs ensei­gnants de l'Ecole de la République par des établis­se­ments pri­vés au détri­ment des IUFM et des uni­ver­si­tés publiques, et sup­pri­mer tout cahier des charges natio­nal pour en fixer les contenus".
"Ainsi, de pré­ten­dues for­ma­tions de futurs ensei­gnants pour­ront être pro­po­sées sans que le contenu en soit nul­le­ment fixé ni dis­pensé — donc garanti — par l'Etat", ajoute la pre­mière fédé­ra­tion de parents d'élèves.

Interrogé par l'AFP, M. Grosperrin affirme que par souci d'apaisement il va "pro­po­ser de réin­tro­duire le terme de cahier des charges" et écrire que "la for­ma­tion est assu­rée par les établis­se­ments d'enseignement supé­rieur, et notam­ment les universités".
"
L'ouverture au privé relève du fan­tasme, il n'y a aucune crainte à avoir"

Si on vous le dit alors...

* Feuille de route avant les élections ... pour la police.

No comment.


flic
blog comments powered by Disqus